Amende RGPD pour Amazon : 746 millions d'euros

Suite à une plainte collective de plus de 10.000 personnes et de l'organisation française de défense des droits des citoyens "La Quadrature du Net", qui visait non seulement Amazon, mais aussi Google, Apple, Microsoft et Facebook, la Commission nationale luxembourgeoise pour la protection des données (CNPD) a maintenant infligé à Amazon, le 16 juillet 2021, une amende RGPD d'un montant de 746 millions d'euros.

Les informations publiées jusqu'à présent à ce sujet ne reposent toutefois que sur le rapport trimestriel d'Amazon et sur une brève entrée concernant des litiges en cours de la CNPD. La CNPD n'a encore rien publié sur la décision, d'autant plus que, contrairement à d'autres autorités de contrôle, elle est tenue au secret professionnel dans les cas individuels.

Accusations

Il a été reproché à Amazon de traiter les données à caractère personnel des clients d'Amazon en violation du RGPD. Les plaignants ont fait valoir que le système publicitaire d'Amazon ne respectait pas le principe du consentement nécessaire.

La CNPD a également constaté cette infraction et l'a sanctionnée par l'amende correspondante. Cette somme est la plus élevée jamais rendue publique dans le cadre d'une sanction RGPD.

Réaction d'Amazon

Amazon estime que la décision de la CNPD est infondée. Selon ses propres déclarations, le groupe a l'intention de "se défendre vigoureusement dans cette affaire". Le groupe affirme qu'il n'y a pas eu de violation de la protection des données et qu'à aucun moment les données des clients n'ont été transmises à des tiers.

Réaction des plaignants

L'organisation considère cette décision comme une première étape, mais il faut néanmoins "rester vigilant" quant à la suite des événements.

En réponse à l'affirmation d'Amazon selon laquelle il n'y a pas eu de violation ou de divulgation de la protection des données, l'organisation répond que c'est justement parce qu'il ne s'agit pas simplement de violations occasionnelles, mais d'une violation de la protection des données par le système de publicité ciblée lui-même.

L'énorme amende devrait être saluée comme un coup porté "directement au cœur du système prédateur de BigTech".

 

 

fr_FRFrançais